Les Grenouilles sur tous les fronts

BySylvain Pigeau

Swimrun, 70.3, durant ces deux derniers mois, les Grenouilles ont été sur tous les fronts.

Le 13 mai, sur le premier swimrun Guadeloupéen, aux Saintes, Eric Baudin et David Verdol ont pris la 6e place de l’épreuve. Nos deux gros nageurs ont pris le meilleur sur la concurrence en fin de parcours, sur les deux portions les plus difficiles de l’épreuve (1,2 km et 800m). Toujours pour les équipes 100% Grenouilles, on notait la 12e place d’Eric Fouman et Karim Charles-Helene, ou la 31e de Steeve Brissac et Jemmy Rugard, juste devant nos deux Grenouillettes Agnès Landau et Marie Béatrice Galan. L’épreuve organisée par le Tri Team Karaib a été un réel succès avec la participation de 45 duos.

Cliquez ici pour accéder aux photos de François Steers (Tri Team Karaib). 

Deux Frenchmens

Sur le Frenchman à Hourtin en Gironde, le 27 mai, Sébastien Aladenyse a pris la 117e place du scratch, 34e de la catégorie V1 en 10 h 48 sur cet Ironman atypique non loin devant Lionel Conte 148e du scratche en 11 h 04 et 43e de la catégorie V1. Leurs récits ici.

Eagleman 70.3

Le 11 juin, dans l’état du Maryland aux USA, Didier Henri et Karim Charles-Hélène ont terminé l’Eagleman. En 6 h 28 (62 e caté 50-54) pour le premier et 5 h 07 (35 e caté 40-44) pour le second.

Eagleman se trouve à 2 heures de route de Washington. Une fois n’est pas coutume, Karim et Didou avaient décidé de voyager sans vélo et de louer leurs montures sur place. Cette décision était confortée par l’impératif d’enchainer 3 vols (Saint-Martin, Philadelphie, Washington) avant d’arriver à bon port donc autant de galères en moins avec des valises vélos. 2 objectifs bien différents pour nos 2 sociétaires, Karim voulant titiller un sub 5, et Didou voulant simplement être « finisher » comme à son habitude.  Départ par vagues successives dès 7 heures du matin. Le hasard fait bien les choses puisque le plus jeune des deux partait 4 minutes avant le quinqua comme il aime à l’appeler.  C’est donc dans le parc à vélo que la jonction se fit…  Natation pas difficile, peu de courant, combinaison tolérée mais pas obligatoire, et eau pas salée du tout bien que situé dans un bras de mer.  Le parcours vélo sans encombre notable fut quand même fort ventilé. Nous soupçonnons même le vent d’avoir tourné pendant l’épreuve car bien que consistant en une seule boucle, nous n’avons jamais eu vent de dos. La course à pied tout aussi plate fut néanmoins courue sous une forte chaleur bien compensée par les nombreux ravitos.  Au final 5 h 07 pour le quadra et 6 h 26 pour le quinqua. Médailles à peine autour du cou, nous étions déjà en voiture 2 heures après la course afin de rallier Washington et enfin entamer une semaine de vacances bien méritée en famille.

Petit conseil de Didou : si comme nous vous souhaitez ne pas vous encombrer de vélo durant votre voyage. Optez pour une location de vélo directement sur le site Ironman de la course en vous y prenant très à l’avance.  Chose que nous n’avons pas fait suffisamment tôt… De fait, nous avons dû louer nos vélos chez un loueur standard et la qualité des montures s’en est ressentie.

Syracuse 70.3

Et enfin le jour de la fête des pères, Jean-Marc Vautier : s’est offert une 48e place (caté 45-49) au 70.3 de Syracuse dans l’état de New York en 6 h 15.


Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+